Lancé à l’initiative de Geoffroy Roux de Bézieux, ce nouveau comité a pour objectif de défendre notre indépendance économique. Il est présidé par Laurent Giovachini, numéro deux de Sopra Steria, avec la participation des services spécialisés du ministère de l’Intérieur. La première réunion de ce nouveau Comité s’est tenue le 19 février 2019.

 

Face à l’extraterritorialité du droit américain, les ambitions chinoises, les menaces cyber, un changement de cap s’impose a souligné Geoffroy Roux de Bézieux.  Ce nouveau comité doit travailler sur une doctrine patronale concernant ces sujets, puis mettre en place des outils et des événements dès 2019. Il est composé de représentants de grandes fédérations, comme le Gifas mais également la Banque, la Chimie ou le Médicament. Il ne s’agit pas de s’adresser aux seuls secteurs traditionnellement proches de l’Etat, comme l’armement ou l’énergie, mais bien de diffuser une ‘culture de la sécurité et de l’intelligence’ à toutes les entreprises.

Menace de poursuites judiciaires américaines en cas de commerce avec l’Iran ou avec certains oligarques russes, décision de la commission européenne d’interdire la fusion Siemens-Alstom dans le ferroviaire… Plusieurs dossiers ont récemment alerté les patrons français qui considèrent que les règles européennes ne sont plus adaptées.

Sherpa : Stéphanie Tison, Direction International, 01 53 59 18 44